Protéger l’environnement sur le chantier de l’A9 en Lavaux

L’assainissement du pont de l’A9 sur La Salenche

Les directives de l’OFROU assurent un suivi de la protection de l’environnement sur chaque chantier. Empêcher toute pollution de la nature pendant le chantier autoroutier est une mission de la plus haute importance. Se déroulant en partie en Lavaux, sur une zone protégée par l’UNESCO, le chantier “Vennes-Chexbres et Environs” est attentivement surveillé par de nombreux intervenants. 

Une gestion des déchets rigoureuse 

Les déchets les plus polluants issus des travaux de déconstruction sont évacués en priorité. D’autres déchets peuvent être entreposés sur site à condition qu’ils ne quittent pas le périmètre du chantier et ne se mélangent pas entre eux. Des bennes isolées sont utilisées pour contenir les divers déchets. L’eau de ruissellement traversant un chantier non protégé est considérée comme potentiellement polluée. Elle est collectée puis purifiée avant de poursuivre sa route.

Protection de la faune et de la flore

Lors du chantier de Vennes-Chexbres et Environs, un travail d’experts en biodiversité a permis de recenser les espèces de la faune et de la flore nécessitant une protection spécifique. Une communauté de vipères aspics a notamment été isolée de la proximité des travaux puis relâchée dans leur milieu naturel une fois ceux-ci terminées dans la zone concernée. 

Traitement des eaux de chaussée 

Le chantier de Vennes-Chexbres et Environs prévoit l’installation de traitement des eaux de chaussée polluées (SETEC). Celle-ci permettra de décontaminer l’eau de ruissellement issue de la chaussée en temps d’exploitation normale de l’autoroute. Les voitures empruntant le tronçon produisent également des substances susceptibles de contaminer la nature. Cette solution offrira une protection de l’environnement accrue à long terme. 

Il reste important de préciser que les connaissances en matière de protection de l’environnement sont en constante évolution. Les directives évoluent également en se basant sur l’état de la recherche actuelle et seront certainement adaptées en fonction des besoins futurs. 

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

quattro × 3 =

Inizio pagina